Rythmes Scolaires
Une réforme chasse l’autre…

Cet article participe à une réflexion proposée à un groupe de blogueurs par Amandine, du blog La vie de mes rêves, autour du thème « Dépasser ses limites, passer au-dessus des obstacles, aller plus loin ». Vous découvrirez l’article d’Amandine en suivant ce lien : Interview d’Alexis Berthet, ou comment le sport nous aide à dépasser nos limites

J’ai suivi avec attention les débats de l’été et de la rentrée autour de la réforme du collège.

Sans vraiment la relayer sur Parents du 21ème siècle : bonne réforme ? mauvaise réforme ?

Je ne me prononcerai pas. C’est qu’à mon sens, le débat sur LA mesure qui résoudra les problèmes de l’école est vain.

Car c’est d’un changement de modèle, pas d’une réforme, dont notre école française a besoin.

Mais un changement de modèle, c’est bien abstrait, qu’est-ce que ça veut dire ?

Imaginez qu’un jour, sans trop savoir pourquoi, vous vous mettez à marcher en ville, suivant un chemin nouveau. Peu à peu, les bâtiments s’espacent, et sans vraiment vous en rendre compte, vous sortez de la ville. Le chemin s’incline, devient sinueux. Vous voilà en montagne. Vous songez à rentrer, mais le paysage vous captive, vous êtes attiré par sa nouveauté, sa beauté. Poussé en avant, vous continuez. Vous continuez, mais vos chaussures commencent à vous faire sérieusement mal aux pieds. Vous êtes parti en chaussures de ville et elles commencent à ne plus avoir fière allure.

Soudain, vous arrivez à un village. Sur la place, un café où quelques clients sont attablés. Vous vous asseyez, la discussion s’engage. Vous racontez votre chemin, les paysages que vous traversez depuis votre départ. Et puis la discussion s’attarde autour de vos chaussures, qui vous font mal aux pieds. Que faire ?

C’est la semelle, dit l’un. Elle tombe en lambeaux.

– Mais non, c’est l’arrière, qui frotte la cheville, qui vous fait mal.

– Moi je crois plutôt que c’est le talon qui menace de se détacher.

Est-ce que ce ne serait pas plutôt vos pieds, qui ne sont pas adaptés à la marche avance un autre ?

Qui a raison ? Qui a tort ? C’est bien un peu de tout ça. Vos chaussures sont mal en point, vos pieds aussi.

Ne sachant trop quoi faire, vous décidez de poursuivre votre chemin. Un peu plus loin, vous croisez un groupe de marcheurs, puis un autre. Vous observez leur équipement avec intérêt. Et là, vous apparaît la solution : mais bien sûr, c’est des chaussures de randonnée qu’il vous faut !

A partir de là, deux options s’offrent à vous :

– faire le tour des chaussures de randonnée existantes et choisir celles qui répondent le mieux à vos besoins, à votre situation : montantes ou pas, fines ou larges, souples ou rigides, légères ou résistantes…

– partir de votre pied pour inventer la chaussure parfaite. En tâtonnant, en vous laissant le temps par essai et erreur de créer LA chaussure.

Quelles chaussures pour aller loin ?

Je vous conseillerais plutôt la 1ère option : appuyez-vous sur tous les efforts des marcheurs qui sont passés par là avant vous !

Il sera temps, lorsque vous serez devenu expert en chaussures de randonnée – vous qui jusqu’ici étiez expert en chaussures de ville – d’innover, de créer, d’inventer un modèle de chaussures de marche encore mieux adapté à votre besoin.

Mais je ne vous découragerais pas de tenter la 2ème option : c’est ainsi que sont nées de géniales inventions.

Que vous ayez choisi la 1ère ou la 2ème option, vous voilà maintenant chaussures de randonnée aux pieds. Allez-vous partir d’emblée pour une marche de 100 kilomètres ? Non, bien sûr que non ! Vous allez prendre le temps de tester la paire que vous avez aux pieds : dans le magasin, en traversant le village, sur une petite randonnée d’une demi-journée… Sûrement même allez-vous tester plusieurs paires de chaussures de marche. Vous ne vous lancerez dans une longue randonnée que lorsque vous serez parfaitement à l’aise dans vos nouvelles chaussures, que votre pied y sera habitué.

Rafistoler vos chaussures de ville, c’est l’approche de la réforme de l’école : partir de ce qui ne va pas, tenter d’identifier ce qu’il faudrait changer en premier. C’est une approche qui fonctionne bien… à condition de rester en ville. Vos mocassins sont abîmés ? Vous les apportez chez le cordonnier pour changer la semelle ou refaire le talon.

Passer aux chaussures de marche, c’est l’approche de l’école du 21ème siècle. C’est reconnaître que l’environnement a changé, qu’il a tellement changé que pour voyager loin, il est nécessaire de changer de modèle de chaussures. Vous n’avez pas de reproches à faire à vos mocassins : ils vous ont fidèlement accompagné quand vous viviez en ville. Ils étaient bien adaptés à votre environnement, à vos besoins, à votre pied.

Sur Parents du 21ème siècle, vous trouverez donc peu d’articles sur le rafistolage de chaussures de ville. Ma proposition, c’est de vous parler chaussures de marche. En choisissant résolument la 1ère option : décrire les chaussures créées par les marcheurs passés par là avant nous, échanger avec vous sur les modèles de chaussures qui sont les plus adaptés à nos besoins, à notre pied.

Comment ça se passe chez vous ?

Cet article vous a parlé ? Je vous invite maintenant à faire 2 choses :

  1. Laissez un commentaire pour partager votre avis et votre expérience : comment avez-vous vécu les dernières réformes du primaire et du collège ? Que voudriez-vous trouver dans un nouveau modèle pour l’école ?
  2. Partagez cet article avec vos amis sur Facebook en cliquant sur le bouton « F » à votre gauche… pour que d’autres parents participent à cette réflexion sur l’avenir de l’école 🙂

 

Crédit photo : Szasz-Fabian ErikaRVNWminicel73

2 comments on “Réforme de l’école : comment (enfin !) trouver chaussure à son pied”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *