Vacances scolaires reussite cahiers

Vous avez été nombreux à me demander en cette fin d’année scolaire, si c’était une bonne idée de revenir avec votre enfant sur l’année écoulée.

Ou s’il fallait tout de suite passer à autre chose : les vacances, la prochaine rentrée… après tout, cette année-ci est finie, non ? 

Je vous propose ma réponse aujourd’hui, appuyée sur les travaux d’une experte mondialement reconnue de la motivation et de la réussite… dont vous découvrirez le nom en fin d’article 😉 

Vous avez du mal à réaliser, et pourtant ça y est, l’année scolaire est finie !!

Soupir de soulagement ?

Panique « mais que faire de mon enfant cet été » ?

Une chose est sûre : le temps a filé à une vitesse incroyable 😉

Voilà une étape importante franchie dans la vie de votre enfant !

Et tout a été fait pour que vous ne la voyiez pas arriver la fin de l’année : entre le spectacle de fin d’année de votre petite dernière, le conseil de classe de votre ado ou le tournoi de judo de votre aîné, vous n’avez pas arrêté !

Pas le moment idéal pour se pauser un instant et faire le bilan de l’année, non ?

Et puis vous avez enchaîné avec les préparatifs des vacances, les détails à régler pour la semaine chez papy et mamie, la réunion d’information pour le stage d’anglais à Oxford, la négociation du budget sorties avec les copains de votre ado…

Toujours pas le moment idéal pour se pauser un instant et faire le bilan de l’année, n’est-ce pas ?

Et puis ça y est, les vacances sont lancées, bientôt vous penserez aux préparatifs de la prochaine rentrée… finalement, est-ce encore le temps de faire ce bilan ? Est-ce bien utile ?

OUI, c’est le moment !!! OUI, c’est utile !!!

C’est même nécessaire. Car faire le bilan de l’année avec votre enfant est une des pratiques les plus efficaces pour doper sa réussite dès la prochaine rentrée scolaire. Encore plus efficace que les cahiers de vacances ! Vous allez découvrir pourquoi dans cet article 😉

 

Points clés développés dans cet article
Parmi les 6 attitudes de la réussite
Autres attitudes pour s’épanouir et réussir
Difficultés du quotidien

Faire le bilan de l’année, comment ça marche ?

Faire le bilan de l’année, oui mais comment ? Voici des repères pour vous guider.

A un moment que vous jugerez propice cet été, prenez le temps de demander à votre enfant quels ont été les hauts et les bas de son année scolaire.

Le but du jeu, c’est d’aller au-delà du « bof, c’était moyen » « c’était top ! » ou encore « pfff, c’était nul » 😉

1. Les meilleurs moments

Quels ont été pour lui les meilleurs moments de l’année :

  • à l’école ?
  • en-dehors de l’école ?

Pour chacun de ces meilleurs moments, encouragez-le à réfléchir :

  • est-ce que ça s’est passé ?
    • en cours de maths (oui, oui, ça peut arriver !), au club de foot…
  • comment ça s’est passé ?
    • le récit de ce bon moment
  • grâce à qui a-t-il pu vivre ces grands moments ?
    • un copain, une copine, un enseignant, un parent…
  • qu’a-t-il appris de cette bonne expérience ?
    • oui, il y a aussi des leçons à tirer de ses succès ! Quels sont les points forts, les qualités qu’il a mis en œuvre ?
2. Les obstacles, les déceptions, les objectifs non atteints

Reprenez la même trame de questions que pour les meilleurs moments 🙂

Guidez votre enfant pour qu’il arrive à tirer lui-même une leçon constructive de ce qui n’a pas marché comme il l’aurait souhaité : que fera-t-il différemment la prochaine fois pour avoir plus de réussite ?

Pourquoi faire le bilan de l’année va booster sa réussite !

Ecole apprendre réussir difficultés
Waouh, je peux progresser !

En faisant le bilan de l’année avec votre enfant, vous ne le savez peut-être pas encore, mais vous activez chez lui un état d’esprit clé pour réussir !

Pourquoi ?

Parce qu’en faisant le bilan de ses réussites et de ses déceptions vous cultivez en lui une disposition d’esprit nécessaire pour réussir durablement malgré les difficultés.

C’est un état d’esprit qui dit « Je peux progresser. Je peux apprendre. Je connais mon niveau actuel : je sais quels problèmes je sais résoudre et quels problèmes sont encore trop difficiles pour moi. J’ai confiance que je peux développer mes capacités pour réussir demain ce qui est trop difficile pour moi aujourd’hui »

Activer cet état d’esprit est important pour tous les enfants ! C’est ainsi qu’ils apprendront à apprécier leurs réussites et à progresser tout au long de la vie sur ce qu’ils ne maîtrisent pas encore.

Activer cet état d’esprit est encore plus important pour tous les enfants qui ne rentrent pas parfaitement dans le moule de l’école : surdoués, dyslexiques et dys-, TDA-H… Ceux que les bulletins scolaires renvoient souvent à une étiquette « insuffisant » « doit faire mieux ».

Car il est essentiel que votre enfant sache qu’une étiquette n’est qu’une photo prise à un moment donné. Que l’essentiel est ailleurs, dans sa courbe de progression : « Hier je ne comprenais rien aux fractions. Aujourd’hui je suis capable d’additionner 2 fractions simples (1/4 + 1/2 = 3/4). Demain je serai capable d’additionner 2 fractions complexes (3/5 + 2/7 = ?) ».

Peu importe que le programme scolaire dise que votre enfant à son âge devrait déjà être capable d’additionner des fractions complexes et même de les multiplier. Ce qui compte réellement, c’est qu’il progresse et qu’il ait le bon état d’esprit pour continuer à progresser, sans se laisser décourager par les jugements extérieurs.

D’où sortent ces conclusions ?

Elles sont le résultat de recherches scientifiques, conduites par Carol Dweck. Un chercheur que j’ai découvert récemment et que j’apprécie énormément.

Carol Dweck est une experte mondialement reconnue pour ses travaux pionniers consacrés à la motivation. Elle analyse en particulier pourquoi certaines personnes réussissent et d’autres échouent, et comment on peut cultiver la réussite. Ses travaux sont absolument passionnants, j’ai hâte de vous les présenter plus en détail dans un prochain article.

Sa théorie résonne particulièrement pour moi. Personnellement, je n’ai jamais fait de bilans quand j’étais enfant, ni ado ni même plus tard. Et j’ai ainsi développé une vision tout en nuance de mes capacités : « j’suis trop forte » ou (beaucoup) plus souvent « j’suis nulle, j’arrive à rien ». Ce n’est qu’assez récemment que je me suis mise à prendre du recul… avec encore une propension à la rechute !

Par exemple, avec mes jumeaux – qui fêteront leurs 4 mois vendredi – je note tout. Car il suffit qu’ils loupent un cycle de sommeil (et moi avec eux) pour que je me dise… qu’ils n’ont pas dormi de la journée. Et puis quand je fais le bilan en fin de journée, je me rends compte qu’il ne leur a manqué que 30 minutes de sommeil sur les dernières 24h. Bref, pas de quoi fouetter un mammouth géant 😉

Alors, je me dis que ça m’aurait rendu un fier service d’apprendre plus tôt à faire des bilans… je me serais épargné tellement de frustrations inutiles !!

Comment ça se passe chez vous ?

Avez-vous pour habitude de faire un bilan de l’année scolaire avec votre enfant ? Comment pratiquez-vous ?

Je vous invite maintenant à faire 2 choses :

  1. Réaliser le bilan de l’année avec votre enfant et partager votre expérience dans les commentaires : qu’avez-vous appris ? quelles conclusions en a tiré votre enfant qui vont l’aider dans sa progression l’an prochain ?
  2. Partager cet article sur Facebook avec vos amis pour qu’ils fassent bénéficier de ce chouette exercice à leurs enfants 🙂

Vous pouvez également ajouter ce livre à vos lectures de l’été, si vous avez envie d’en savoir plus sur les clés de la réussite vues par Carol Dweck.

Joyeux bilan et excellentes vacances à tous avec vos enfants !

 

Crédit photo : Studio Photo AGgoir

6 comments on “Mieux que les cahiers de vacances : une astuce étonnante pour booster sa réussite scolaire !”

  1. Génial ! C’est vrai que c’est une bonne idée de faire le bilan avec ses enfants. Ca développe aussi leur capacité à s’auto-analyser et se faire leur propre opinion de leur travail de l’année.

    • Bonjour Amandine,

      Merci ! Oui, c’est une super façon pour les enfants de s’approprier leur travail de l’année et de développer leur motivation : « je le fais parce que j’ai envie de progresser » plutôt que « je fais parce que c’est obligé » 🙂

      A bientôt sur Parents du 21ème siècle,
      Magali.

  2. Je confirme, faire un bilan de l’année écoulée c’est bon pour tout le monde ! Mes enfants aiment beaucoup le faire d’autant que la deuxième partie du bilan chez nous est projective, on imagine des nouvelles manières de fonctionner (quand cela fonctionne mal) pour l’année d’après et c’est le moment pour chacun de dire ce dont il a besoin pour vivre bien en famille et avec ses amis. Donc OUI, mille fois OUI pour le bilan, et ça marche aussi pour le couple, pour essayer de remédier pas trop tard aux situations qui ont créé des frictions ou des insatisfactions pendant l’année.

  3. Encore un superbe article Magali, tu peux mettre ceci dans ton bilan 😉
    Effectivement, je fais partie de la génération qui n’a pas appris à faire de bilans, mais plutôt des courses effrénées vers l’avenir.
    Maintenant, quand mes enfants, mon conjoint ou moi-même, sommes en mode « je suis trop nul, j’y arriverai jamais », je propose de poser un regard sur ce qu’on était ou faisait l’année précédente à la même époque, et de constater à quel point nous avons progressé, et de s’en féliciter.
    Car l’an prochain, nous aurons encore accompli de nouvelles merveilles non 😉 ?

    • Bonjour Carole,

      Merci pour ton message !

      Excellente idée de faire un bilan sur le vif… je vais me l’appliquer à la prochaine chute de moral 🙂

      A bientôt sur Parents du 21ème siècle,
      Magali.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *