Changement ecole demenagement
Changement d’école ? Déménagement ?

Voilà, c’est décidé : votre enfant change d’école.

Il y a pour cela toutes les raisons de la terre : une séparation, une mutation professionnelle, une nouvelle maison, le niveau trop bas dans l’école actuelle de votre enfant, harcèlement ou racket…

La cause est entendue, vous l’avez annoncé à votre enfant. S’il est grand, il a peut-être même été associé à la décision.

Et bien sûr, vous avez pris le soin de lui présenter tous les avantages de ce changement.

Sur le coup, il a paru bien réagir. Ou au contraire, il s’est roulé par terre de colère ou il s’est effondré en pleurant. Et vous vous êtes dit « c’est bon, c’est passé comme une lettre à la Poste ! » ou « Bah, ça va lui passer ! ».

Et voilà que maintenant, votre enfant armé de tout son courage vient vous voir, les bras croisés sur la poitrine, les pieds campés au sol, et vous annonce fermement « Maman, papa, j’veux pas changer d’école ».

Mais qu’est-ce qui lui passe par la tête ?

Eh bien, c’est plutôt dans son cœur que ça se joue ! Vous voilà en prise avec ce qui va être votre quotidien pendant quelques mois : une tempête émotionnelle avec grands vents, éclairs et tonnerre, jusqu’à ce que les nuages cèdent enfin petit à petit la place au ciel bleu.

Et si vous avez plusieurs enfants, bon courage, car là c’est carrément la tempête force 8 qui va s’abattre sur votre maison.

Mais j’ai 3 bonnes nouvelles pour vous :

la 1ère c’est que c’est normal ! Inquiétez-vous au contraire si c’est le calme plat chez vous, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche.

la 2ème c’est qu’il y a des règles de base efficaces pour que vous et votre enfant traversiez cette période sans dommages et que, dans quelques années, vous la regardiez tous les deux comme une belle période de votre vie.

la 3ème c’est que vous trouverez en fin d’article les 15 secrets de parents experts en déménagement et qui ont mis au point des stratégies pour aider au mieux leurs enfants dans ces changements d’écoles.

Les conseils de cet article sont adaptés d’un atelier exceptionnel organisé par les counselors de l’école où est scolarisée ma fille. Une équipe extraordinaire, au fait des meilleures pratiques internationales, qui est une mine d’or pour les parents dans les moments compliqués (comment parler des attentats aux enfants ? que faire avec un enfant qui n’écoute pas en classe ?…).  

Cet article est une contribution au laboratoire d’idées « Vers un monde meilleur ». Ses membres publient une fois par mois un article sur un thème commun. Ce mois-ci, le thème est « Gérer ses émotions », proposé par Céline de l’excellent blog Apprendre en s’amusant

Points clés développés dans cet article
Les 6 attitudes de la réussite
Autres attitudes pour s’épanouir et réussir
Difficultés du quotidien

Pourquoi la réaction de votre enfant est normale

Jusqu’ici, votre enfant était dans un environnement connu. Une école dans laquelle il est à l’aise, heureux, avec des copains et des copines qui jouent un rôle essentiel dans sa vie. Et même s’il n’y est pas très heureux, même s’il n’a pas tant que ça de copains, ça a le mérite d’être un endroit connu.

Et d’un coup, tout cela est bouleversé !

Avant de se sentir à l’aise dans sa nouvelle école, plusieurs étapes – dont certaines mettront probablement vos nerfs à rude épreuve – l’attendent !

Changement ecole demenagement

 

1. Le départ

C’est une période où ses sentiments seront très partagés. D’un côté, la tristesse d’être bientôt séparé de ses copains, le sentiment de perte d’un lieu familier où il laisse beaucoup de souvenirs. De l’autre, les préparatifs du départ (si vous déménagez), l’excitation d’une nouvelle aventure.

2. La transition

Pour faire court, votre enfant va vivre la version enfant de Lost in translation pendant la période entre l’ancienne et la nouvelle école. C’est une période de chaos qui s’ouvre, avec son lot de déprime, de colères et de frustrations

3. L’arrivée

C’est le grand plongeon dans l’inconnu, les premiers pas de votre enfant dans sa nouvelle école. Anxiété, incertitudes, tâtonnements. C’est une période où votre enfant va devoir prendre des risques, sortir de sa coquille pour se faire de nouveaux copains.

4. Le long fleuve tranquille

Et voilà, ça y est, votre enfant est installé pour de bon, il se sent bien dans sa nouvelle école ! Il s’est fait de super copains et copines… et il est prêt à accueillir les petits nouveaux qui arriveront après lui 😉

Accrochez-vous car des allers retours entre les étapes sont à prévoir !

Et si vous avez plusieurs enfants, attendez-vous à ce qu’ils ne passent pas les mêmes étapes au même moment : pendant que Léa sera tout excitée de l’aventure qui s’annonce, Gabriel sera complètement déprimé d’avoir perdu son meilleur copain et Mattéo ragera de cette nouvelle école « trop nulle ».

Avoir ces étapes à l’esprit vous aidera à ne pas dramatiser et à soutenir plutôt que blâmer votre enfant quand il les traversera 😉

 

7 règles de bases pour éviter le drame

Changement ecole colere
Un changement qui a du mal à passer ?

Vous voulez vous donner toutes les chances d’arriver à l’étape 4 du long fleuve tranquille dans quelques mois ?

Alors il y a quelques règles de base à connaître 🙂  

Avant le départ

1. Se réconcilier

Une règle surprenante et pourtant essentielle !

Dans son école actuelle, votre enfant n’a pas que des super copains :

  • y a-t-il des anciens copains avec qui il s’est fâché ?
  • un autre enfant avec qui ils se rendent coup pour coup ?
  • des copains avec qui les relations se sont tendues depuis l’annonce du départ ?

Il serait très tentant de laisser ces relations en l’état, de les abandonner derrière soi. Et pourtant, c’est une très mauvaise idée, car elles suivront votre enfant comme des bagages invisibles (trop) lourds à porter.

C’est donc le moment de se lancer dans un exercice délicat, pour lequel votre enfant va avoir besoin de votre coaching : pardonner et se faire pardonner pour réparer toutes les relations qui peuvent l’être avant de partir. Attention, ça ne veut pas dire devenir copain avec son meilleur ennemi. Ca veut simplement dire terminer la relation « proprement ».

2. Exprimer sa gratitude

C’est le miroir de la réconciliation, mais cette fois avec les relations positives et importantes pour votre enfant. C’est le moment pour lui :

  • d’exprimer sa gratitude envers cette enseignante extraordinaire qui lui a donné confiance en lui
  • de dire à son meilleur copain à quel point il est important dans sa vie
  • de remercier pour leur gentillesse ces voisins qui l’ont amené tous les mercredis aux entraînements de gym

3. Dire au revoir

Il est important symboliquement pour votre enfant de dire au revoir aux personnes, aux lieux, aux animaux, et même aux jouets et aux objets auxquels il est attaché.

Dans les dernières semaines, il sera donc nécessaire de prévoir du temps pour ces « au revoir », que ce soit repasser une dernière fois devant le terrain de foot ou organiser une fête de départ avec les copains et les copines.

4. Penser à la nouvelle école

En même temps que votre enfant sera au milieu des « au revoir », aidez-le à se projeter dans l’avenir :

  • quels seront les + et les – de sa nouvelle école ?
  • quelles difficultés va-t-il rencontrer ?
  • sur qui pourra-t-il s’appuyer ?

Gardez en mémoire que bien quitter son école actuelle est une clé pour bien démarrer dans la nouvelle !

A l’arrivée
S'engager changement ecole
Coucou, j’suis là !

5. S’engager

Voilà, l’ancienne école c’est fini et c’est désormais dans la nouvelle que votre enfant va construire sa vie.

Et pour cela il va devoir s’engager, prendre des risques, sortir de sa coquille pour aller à la rencontre des autres.

Aidez-le à accepter cette réalité !

Car lui peut être tenté d’entretenir la nostalgie de l’ancienne école et l’idée qu’avec un peu de chance, ou en se roulant par terre, ou grâce à un débarquement de martiens cette nouvelle école ne durera pas longtemps.

6. Trouver du soutien

Bien sûr, vous serez là pour accompagner votre enfant, pour le soutenir dans ses coups de blues. Et sur qui d’autre peut-il compter ? Aidez-le à trouver d’autres personnes ressources : à l’école, dans la famille, dans votre voisinage…

Ca va l’aider lui, et ça va vous aider vous, quand vous n’en pourrez plus de ses crises de larmes ou de colère 🙂

7. Ajuster ses attentes à la réalité

Un changement d’école peut entraîner beaucoup d’espoirs : dans la nouvelle école, il y aura des frites tous les jours à la cantine, les maîtresses nous feront faire du coloriage à la place des maths, il y aura un trampoline dans la cour…

Des espoirs, dont certains sont condamnés à être déçus. Bien sûr, vous pouvez anticiper un peu dans les discussions avant la rentrée. Mais le plus gros de l’accompagnement sera à faire dans les premiers mois : au fur et à mesure que votre enfant se fera une idée plus précise de la réalité, il devra abandonner certains espoirs. Aidez-le à voir les nuances de gris plutôt qu’en noir et blanc 😉

Les meilleures astuces des parents qui déménagent souvent pour aider leurs enfants

Dans la mise en œuvre de ces 7 règles de base, j’ai été bluffée par l’inventivité des parents avec qui j’ai échangé à l’école de ma fille. Il faut dire que certains en sont à leur 5ème ou 6ème déménagement – et donc 5ème ou 6ème changement d’école – avec leurs enfants !

Image 15 secrets de parents experts

 

Je vous propose en téléchargement une liste des 15 meilleures astuces de ces parents experts en déménagement !

Cette liste est un bonus à l’article, réservée aux abonnés de Parents du 21ème siècle (vous avez reçu le lien de téléchargement par e-mail).

Comment ça, vous n’en faites pas encore partie ? 😉

Alors vous vous demandez sûrement ce que c’est que cet abonnement. C’est tout simple : il s’agit d’une inscription gratuite à la communauté de Parents du 21ème siècle. Ses membres reçoivent de temps en temps une newsletter les informant des nouveaux articles parus sur le site, ainsi que des bonus comme celui-ci. Une fois inscrit, si cette newsletter ne vous convient pas, vous pouvez bien sûr vous en désabonner quand vous le souhaitez 😉

Comment ça se passe chez vous ?

Avez-vous déjà changé votre enfant d’école ? Comment cela s’est-il passé ? 

Si c’était à refaire, que feriez-vous pareil ? Que feriez-vous différemment ? 

Partagez votre expérience dans les commentaires ! 

 

Crédit photo : WavebreakmediaMicro, Parents du 21ème siècleCarlos CaetanoILYA AKINSHIN

Recherches utilisées pour trouver cet article : comment annoncer a mo fils quil va changer decole

2 comments on “« Maman, papa, j’veux pas changer d’école ! » : 15 secrets de parents experts qui vont vous éviter le drame”

  1. Merci Magali pour cet article.
    Le point « se réconcilier » avant le départ m’a particulièrement interpelé.
    En effet, quand l’enfant quitte l’école primaire pour le collège et que tout le monde est éparpillé, les conflits restent dans les bagages, et deviennent difficiles à régler à l’adolescence. L’ado a alors tendance à confondre ses problèmes présents avec les conflits non réglés pendant l’enfance.

    • Bonjour Carole,

      Merci pour ce retour d’expérience, extrêmement intéressant !

      A bientôt sur Parents du 21ème siècle,
      Magali.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *