Test application résultat
Des applications qui marchent !

Il y a 15 jours, je vous ai proposé un tour d’horizon des applis qui réduisent la luminosité des écrans le soir dans l’article 5 applications pour aider votre ado à se coucher moins tard !

Comme promis, voici le retour d’expérience de mon utilisation.

N’ayant pas (encore) d’ado à la maison, j’ai testé ces applications pour moi-même…

… après tout nos ados n’ont pas le monopole de l’endormissement tardif 🙂

Résumé de la situation : quel est le problème ?

« Les sources lumineuses sont des stimulants, au même titre que le café ou le tabac. Les écrans LED diffusent une lumière bleutée qui inhibe la production de l’hormone du sommeil, la mélatonine. En seconde partie de soirée, s’attarder devant un écran ne permet donc pas de se rendre attentif aux signes du sommeil et peut conduire à garder une agitation intellectuelle incompatible avec l’endormissement. Ventousés à leur machine, les adolescents restent alors artificiellement éveillés, leur temps de sommeil se réduit, ce qui entraîne le plus souvent un réveil laborieux et une humeur massacrante le lendemain… »

Tel est le portrait que dresse l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé) de nos ados aimantés par leurs écrans jusque tard le soir.

La promesse des 5 applications présentées précédemment : réduire la luminosité des écrans pour moins perturber l’endormissement.

Est-ce que cela marche réellement ? C’est ce que j’ai voulu tester en installant ces applications sur mon ordinateur et mon smartphone.

1. F.Lux pour ordinateur facilite réellement la transition vers le sommeil

Comment ça marche ?

L’installation est très simple, cela m’a pris environ 5 minutes :

  • Cliquez sur le lien pour accéder au site Internet de F.Lux
  • Choisissez votre système d’exploitation (Windows, Mac, Linux)
  • Téléchargez gratuitement l’application en cliquant sur « Download f.lux »
  • Vous serez guidés pour l’installation du logiciel
  • Acceptez la géolocalisation : F.Lux va se baser sur votre fuseau horaire pour déterminer l’heure à partir de laquelle il remplace progressivement la lumière bleutée de l’écran par une lumière plus tamisée.

Une fois installée, l’application fonctionne toute seule :

  • Dans la journée, il ne se passe rien : la luminosité de l’écran est celle que vous aviez avant l’installation de F.Lux
  • Quand la nuit tombe, F.Lux entre en action : peu à peu la lumière de l’écran se tamise et se teinte d’une couleur légèrement jaune
  • Au fur et à mesure que la soirée avance, F.Lux vous fait gentiment sentir qu’il est l’heure d’aller faire dodo : la couleur jaune devient de plus en plus prononcée.

Pour quels usages ai-je testé cette application :

Je l’ai utilisée pour 3 usages principaux :

  • Regarder des films
  • Lire mes mails
  • Travailler sous Word

Mon avis après 15 jours d’utilisation :

F.Lux écran nuit
F.Lux : une lumière tamisée pour la nuit

Disons-le clairement, après 15 jours d’utilisation, je suis convaincue et je garde F.Lux installée sur mon ordinateur.

Je n’envisage plus de m’en séparer !

Pourtant, au tout début, j’ai craint que le filtre jaune ne soit complètement soporifique pour lire des mails ou travailler sur Word.

A l’usage il n’en est rien : si ce filtre ferait vraiment bizarre en pleine journée, il est parfaitement adapté à la nuit.

Cela m’a même permis d’utiliser mon ordinateur sans lumière dans la pièce – trop concentrée pour me lever – sans l’habituelle sensation d’éblouissement.

Je m’inquiétais aussi un peu que ce filtre soit perturbant pour regarder un film. Mais il sait se faire discret : juste assez présent pour réduire la luminosité, sans déformer les couleurs.

Une limite de cette application ?

F.Lux remplit bien sa mission de supprimer la lumière bleutée qui nous maintient en éveil, tout en permettant de continuer à utiliser son ordinateur dans de bonnes conditions.

Maintenant, je dois être honnête : la lumière bleutée n’est pas la seule à me maintenir en éveil le soir ! Un film top, un travail important à terminer, l’envie de répondre à quelques mails urgents avant d’aller dormir… contre ces stimulations-là, F.Lux ne peut pas grand-chose 🙂

Clairement, pour aider votre ado à se coucher moins tard, l’installation d’applications comme F.Lux est seulement une 1ère étape, non conflictuelle. Ensuite, vous aurez certainement besoin d’engager une discussion de fond sur les règles d’utilisation des écrans le soir pour l’aider à s’endormir réellement plus tôt.

Je vous proposerai des outils dans les prochains mois pour vous accompagner dans cette démarche 🙂

2. Le réglage de la luminosité sur iPhone et iPad : une vraie déception

Déception
Pas de solution satisfaisante à vous proposer

F.Lux n’est malheureusement pas disponible dans l’iTunes Store.

Il est néanmoins possible de l’installer, en craquant – ou pour parler technique en « jailbreakant » – son iPhone ou iPad.

Mais ne me sentant pas du tout l’âme d’un hacker, je ne me suis pas lancée sur cette piste.

Peut-être votre ado sera-t-il plus à l’aise pour réaliser cette manœuvre… s’il ne l’a pas déjà fait 🙂

A défaut de F.Lux et d’aucune application pertinente trouvée sur l’iTunes Store, je me suis contentée d’utiliser les réglages de l’iPhone et de l’iPad.

J’ai trouvé un réglage plus simple que celui indiqué dans mon précédent article. Il suffit d’aller dans :

  • Réglages / Luminosité et affichage / Activer « Réglage automatique »

Mon avis après 15 jours d’utilisation :

Et bien, ça n’est pas très efficace ! Certes, ce réglage réduit l’intensité lumineuse de l’écran. Mais il ne fait pas disparaître la lumière bleutée et c’est bien là tout le problème : en pleine nuit, ça reste un éclairage fort et stimulant.

Donc, une vraie déception de ne pas avoir trouvé de solution satisfaisante à vous proposer sur iPhone et iPad 🙁

3. Le réglage de la luminosité sur smartphone et tablette Androïd

Je vous avais proposé 4 applications ayant les meilleures notes d’utilisateurs :

  • Lux
  • Twilight
  • Velis
  • Backlight ! Widget

Je n’ai pas d’appareil sous la main fonctionnant sous Androïd, donc je n’ai pas pu tester ces applications 🙁

Comment ça s’est passé chez vous ?

De votre côté, avez-vous testé ces applications à la maison, pour votre ado ou pour vous-même ?

Avec quels résultats ? Partagez votre expérience dans les commentaires sous l’article !

 

Note : les applications proposées dans cet article le sont de façon indépendante, sur la base de ma propre expérience et de mes recherches. Avec un seul but : vous être utile dans votre rôle de parents. Je ne reçois pas de contribution financière ou d’autre nature pour les présenter sur Parents du 21ème siècle.

Crédit photo : Fotolia, Mevvy, Monroe’s Dragonfly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *