J’ai le plaisir d’accueillir aujourd’hui Jennifer sur Parents du 21ème siècle ! Jennifer est passionnée d’éducation, et rédactrice web SEO de métier. Elle m’a proposé un chouette défi : écrire pour vous une synthèse de tas d’articles publiés sur le blog pour vous livrer 10 secrets pour mieux gérer la relation avec l’école et booster la réussite – et l’épanouissement – de votre enfant à l’école 🙂 Pari réussi, un immense merci à elle ! Je vous invite à découvrir son article tout de suite  

10 conseils d’experts pour mieux gérer la relation à l’école et booster sa réussite !

 

En tant que parent, vous souhaitez connaître les secrets pour booster la réussite de votre enfant à l’école ? Vous êtes également soucieux d’instaurer un dialogue parents-professeurs plus constructif ? Découvrez sans plus attendre, les 10 conseils d’experts qui ont fait leurs preuves et qui seront d’excellents outils pour vous accompagner dans votre quotidien de parents bienveillants.

1/ Instaurer une relation de confiance entre parents et enseignants

Il subsiste encore quelques incompréhensions dans le rapport parents – professeurs, pourquoi et  comment réchauffer cette relation ? D’un côté, nous constatons que les parents ne savent pas toujours ce que les professeurs attendent d’eux, de l’autre côté nous sommes face à des instituteurs qui n’ont pas été familiarisés et éduqués à la communication avec les parents. Cette méconnaissance réciproque engendre des incompréhensions, voici quelques conseils :

Les phrases magiques des parents à destination des profs par Béatrice Sabaté

Il n’est jamais aisé de s’exprimer face à un professeur et trouver les mots justes pour créer une relation d’écoute et de confiance. Béatrice Sabaté, psychologue clinicienne et formatrice en discipline positive vous aide à formuler vos attentes.

Vous avez remarqué que votre enfant rencontre une difficulté et vous souhaitez exposer votre préoccupation à l’enseignant, voici des idées pour vous aider à l’exprimer :

💡 J’ai besoin de votre aide, j’ai une inquiétude que j’aimerais partager avec vous afin de pouvoir y réfléchir ensemble

Pour engager un échange, démontrez votre curiosité !

💡 Qu’est-ce que je peux faire pour aider mon enfant à la maison ? Avez-vous des suggestions ? 

Partir de l’existant et valoriser ce qui est déjà positif dans le parcours de l’enfant :

💡 Mon enfant a été ravi de telle activité, maintenant je sens qu’en grammaire il est un peu plus hésitant

Quels sont les bénéfices de ce type de formulation ? A travers cette méthode, vous abordez un sujet de manière positive, dans l’optique de trouver un dénouement. Vous sortez ainsi du discours critique, basé sur le jugement, contribuant ainsi à mettre en place un cadre de dialogue plus harmonieux.

🔑 Construire une démarche parents – professeurs de co-éducation et co-responsable

Nous vivons dans une époque dans laquelle les bouleversements sont nombreux et rapides. Prenons un exemple concret : selon de récentes études, plus de la majorité des métiers qui seront exécutés dans 15 à 20 ans, ne sont pas connus aujourd’hui. Notre système d’éducation continue à privilégier un format d’apprentissage basé sur une approche traditionnelle et passéiste, où le professeur donne un cours magistral face aux élèves. Ces derniers sont dans une posture d’écoute, ne favorisant pas un espace d’échanges et d’enrichissement, mais la délivrance d’un savoir figé. 

Béatrice Sabaté désigne ce format comme celui d’un modèle “d’autorité verticale”.

Face à une jeune génération qui baigne dans une ère collaborative avec les nouvelles technologies numériques, ce modèle d’enseignement est incompris par les enfants et ne correspond plus à la société dans laquelle nous évoluons. Cette pratique apparaît de plus en plus obsolète. Au contraire, l’éducation du 21ème siècle doit prôner un environnement dans lequel les enfants sont acteurs, où la collaboration est mise en exergue.

🔑 Faire confiance aux professeurs sur le nécessité de changer l’enseignement

 

Les conseils de Sir Ken Robinson

🔑 Accepter en tant que parents les pédagogies émergentes et innovantes

Sir Ken Robinson, expert en éducation, auteur de “Changer l’école” encourage les parents à s’ouvrir au changement et à une mise à distance du système d’éducation actuel. Tout changement implique une perte de repères, ainsi les professeurs doivent veiller à rassurer les parents, démontrer les bénéfices apportés par ces nouvelles pédagogies qui ont largement fait leurs preuves. En tant que parents, se concentrer uniquement sur des résultats et des notations n’est plus pertinent ni efficace. Pour une meilleure adhésion des parents à ce changement, l’école doit les impliquer.

🔑 L’implication des parents à l’école dope la motivation des enfants

Pour Sir Ken Robinson, il est important de rétablir une relation de dialogue, d’écoute mutuelle et surtout de confiance entre les deux parties. De plus, l’implication des parents à l’école joue un rôle majeur dans le succès de l’enfant, il évoluera ainsi dans une environnement bienveillant et propice à sa créativité. Chacune des parties doit pouvoir se sentir libre d’organiser des temps de rencontre, afin de favoriser une connaissance mutuelle et d’instaurer un dialogue fructueux.

 

2/ Et si la réussite de votre enfant passait par l’école de la vie ?

L’apprentissage ne se fait pas uniquement dans un cadre scolaire ou devant un manuel, la vie et le quotidien sont autant d’expériences enrichissantes à vivre pour votre enfant. Vous pouvez également susciter son intérêt,  par ce qu’offrent le quotidien à la maison mais aussi lors des vacances.

Voici quelques pistes à explorer en famille.

🔑 Faire participer les enfants aux tâches du foyer favorise une meilleure réussite sociale

Dans une de ses études, la chercheuse Marty Rossmann a démontré que responsabiliser ses enfants au sein du foyer, augmenterait l’obtention de meilleurs résultats scolaires d’une part, mais aurait d’autre part, un véritable retentissement sur la capacité à créer de meilleures relations humaines.

Vous souhaitez accompagner votre enfant vers une autonomie progressive ? Pour ce faire, les experts préconisent aux parents de proposer des activités qui ne confortent pas la dépendance.

Prenez de la hauteur sur le rapport aux tâches ménagères, cette expérience participative recèle de vraies vertus. Elle permet de créer un lien familial, développe le sentiment d’appartenance. Quelles activités mettre en place en fonction de l’âge ?

Petit mémento à l’usage des parents :

Source : Le Parisien

Les bienfaits sur vos enfants :

  • Le sens des responsabilités
  • L’autonomie
  • La confiance en soi
  • L’estime de soi
  • La coopération
  • L’organisation
  • La persévérance

🔑 Plaisir d’apprendre : un moteur qui ne doit jamais s’éteindre

Le plaisir d’apprendre est une notion essentielle pour réussir. L’exemple de Teddy Riner en est une belle illustration. Etudier avec pour seuls objectifs l’obéissance et le devoir d’apprendre, est aujourd’hui une méthode contre productive. Il est essentiel de savoir retirer une satisfaction dans l’apprentissage et la compréhension des choses.

Comme l’histoire de Teddy Riner le raconte, même si apprendre peut se révéler un plaisir, il n’en demeure pas moins qu’il sous-entend aussi d’inculquer le goût de l’effort.

Le succès passe aussi par la témérité et l’obstination. Pour renforcer le goût de l’effort, les parents doivent savoir accompagner leurs enfants dans les moments délicats. Donner des explications à ces efforts, en quoi ils sont nécessaires et pour quelle finalité, tout en complimentant, en parallèle, l’effort fourni.

 

🔑 “Ne laisse jamais quelqu’un te dire que tu ne peux pas faire quelque chose, même pas moi ! D’accord ? Si tu as un rêve,  tu dois le protéger”

Ici dans l’extrait du film : “A la recherche du bonheur perdu”, Will Smith prononce une réplique pleine de bienveillance, elle met en lumière la nécessité de ne pas brider la créativité des enfants et de les encourager à vivre leurs rêves. Votre enfant se rêve soigneur pour animaux, laissez-le s’imaginer vétérinaire, les rêves sont des moteurs pour progresser, même si le projet ne se réalise pas, il est un exercice utile pour que l’enfant apprenne à se connaître. Il découvre, par ce biais, ses appétences, capacités, mais aussi ses éventuels points forts ou faibles.

3/ L’échec est une chance

🔑 Prendre le temps de la réflexion, revenir sur ses réussites et ses échecs.

En tant que parent, si votre enfant se retrouve en difficulté et découragé face à une situation, il est important de dédramatiser et autoriser le droit à l’échec. Dans la culture française, nous commençons seulement à appréhender la notion d’échec comme une voie de l’apprentissage vers la réussite. Apprenons à nos enfants à cultiver cette faculté de rebond. Enseigner que la possibilité d’échouer existe, mais qu’il ne s’agit pas d’une fin en soi, juste une opportunité de recommencer en étudiant d’autres voies de sortie. Dans les moments d’échec, il est aussi important d’accompagner votre enfant et de l’aider à identifier ce qui n’a pas fonctionné. Ne jamais le laisser seul avec son désarroi, mais trouver avec lui, la solution pour mieux faire la prochaine fois. La persévérance est une qualité Ô combien indéniable, car elle permet d’accepter de se tromper plusieurs fois avant d’atteindre un objectif.

Je ne perds jamais, soit je gagne soit j’apprends. Nelson Mandela

🔑 Faire un bilan annuel pour booster sa réussite

Il n’est pas toujours évident en tant que parents de se positionner entre l’envie de sur-stimuler son enfant ou le laisser-faire, mais alors comment concilier succès et épanouissement ?

Pour en revenir à l’échec, un enfant par nature n’aime pas y être confronté, si l’adulte n’y prend pas garde, l’enfant peut rapidement se démotiver et mettre en place une stratégie de désengagement, pour ne plus revivre la même expérience, d’où l’importance de rester vigilant et mettre en place un bilan, notamment lors de la fin de l’année scolaire.

Le professeur Carol Dweck de l’université de Stanford a démontré qu’un enfant serait plus enclin à accéder au succès, si on lui explique que son intelligence est comme un muscle, elle se travaille en permanence, se stimule. Elle se cultive et s’améliore grâce à des exercices divers, comme la lecture par exemple, mais également l’apprentissage d’une nouvelle activité artistique comme le dessin ou par la découverte d’une langue étrangère. Conserver une intelligence performante demande quelques efforts, mais un esprit régulièrement stimulé sera davantage enclin à progresser. Grâce à ce discours rassurant, les enfants ressentiront moins d’inquiétude et de pression face aux échecs et difficultés. Il savent qu’ils ont les ressources pour transformer les choses positivement la prochaine fois, ce qui renforce de fait leur persévérance.

🔑 Si votre enfant a des difficultés à l’école, ne le privez pas de sport

L’anecdote de Debbie Phelps est un merveilleux exemple sur la manière d’utiliser un trouble comportemental pour le transformer en potentiel. Elle a observé les points forts de son fils Michael Phelps ainsi que ses passions, elle en a fait un outil pour contrer son déficit de l’attention. De manière générale, l’activité physique a un impact positif sur la réussite scolaire, des vertus qui influent directement sur le comportement des élèves en cours. Le sport permet de mettre en lumière des qualités qui l’aideront à mieux réussir et s’épanouir à l’école. Grâce au sport, l’enfant développe l’estime de soi, le sentiment d’appartenance et surtout il augmente sa satisfaction envers l’école.

 

Et vous quels sont vos secrets pour favoriser la réussite scolaire de vos enfants ?

Partagez vos expériences et laissez-nous vos commentaires !

 

Jennifer Poirson / Rédactrice Web SEO Freelance

https://www.linkedin.com/in/jenniferpoirson/

Email : com1scribe@gmail.com 

 

 

 

Recherches utilisées pour trouver cet article : conseils et pratiques pour la reussite academique ,QUEL LE SECRET DE REUSIR AL EXTA? ,secret reussite scolaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *