J’ai le plaisir d’être ce mois-ci l’organisateur du laboratoire d’idées « Vers un monde meilleur ». Le thème que j’ai proposé ce mois-ci à ses membres est « Grandir en confiance ». Je vous présenterai la semaine prochaine un résumé de toutes les contributions autour de ce thème 🙂 

Si la réussite de nos enfants doit se construire à l’école, il est important de se rappeler que, nous aussi, parents, avons un rôle à jouer.

Notre rôle n’est normalement pas d’enseigner, de faire-à-la-place-de ou de rattraper les insuffisances de l’école. Il devrait être simplement de poser le cadre, de créer un environnement favorable pour que nos enfants apprennent et réussissent.

Un rôle simple, et pourtant essentiel, décisif même. Mais pas toujours facile à saisir. J’ai donc eu envie de partager avec vous cette vidéo découverte il y a quelques mois sur le site Si j’aurais su je serais né en Suède. Tout est dit en 1’50 😉 

confiance-en-soi-reussite-scolaire

Cette vidéo illustre parfaitement l’esprit de Parents du 21ème siècle 🙂 Aujourd’hui, le savoir académique, technique, scolaire n’est plus suffisant pour construire la réussite et l’épanouissement de nos enfants. Les compétences de vie sont devenues absolument nécessaires à une réussite durable et épanouie. Et c’est pour cela que je les ai appelées les attitudes de la réussite.

La confiance en soi est une des composantes qui sous-tend les 6 attitudes de la réussite. Quand on regarde de près, elle est nécessaire pour maîtriser au moins 5 des 6 attitudes :

  • Aimer apprendre : apprendre, ça veut dire faire face à la nouveauté, tâtonner, se tromper, essayer, rater, recommencer jusqu’à maîtriser une technique ou un savoir nouveau. Cela ne peut se faire pleinement dans la peur d’échouer, dans le stress.
  • Pensée créative : être créatif, c’est laisser libre cours à son imagination, oser prendre des risques et susciter des idées nouvelles. Cela demande une bonne dose de confiance en soi.
  • Coopérer de façon constructive : c’est entretenir des relations positives avec les autres, même en cas de désaccord. Quand je manque de confiance en moi, je suis spontanément dans une posture de repli, qui est à l’opposé de la coopération.
  • Communiquer efficacement : pas besoin de vous faire un dessin, quand je manque de confiance en moi, je ne suis pas à l’aise pour m’exprimer devant les autres. Qui n’a pas peur de parler en public ? Levez la main !
  • Vivre avec éthique : pour prendre soin de soi, il faut d’abord avoir confiance qu’on mérite ce soin, ce respect de soi.

Comment sait-on qu’un enfant a confiance en soi ?

J’ai entendu un jour cette définition, dans une formation « soutien scolaire » que je suivais au Secours Populaire. Je la trouve particulièrement éclairante :

La confiance en soi, c’est la juste appréciation de ses points forts, de ses points faibles et de ses réalisations. Appliqué à l’école, c’est sortir d’un examen en se disant « je pense avoir 12/20 » et avoir en effet aux alentours de 11- 13. Le manque de confiance en soi, c’est bien sûr de se sous-estimer : « j’ai tout raté, je vais avoir 4/20 » et avoir au final 12-14. Mais c’est aussi de se sur-estimer « j’ai super bien réussi, je vais avoir au moins 16/20 » et avoir en réalité 10-12.

 

Comment ça se passe chez vous ?

Vous avez aimé cette vidéo ? Je vous invite maintenant à faire 2 choses :

  1. Laissez un commentaire pour partager votre avis et votre expérience : qu’est-ce que la confiance en soi pour vous ? Comment la transmettez-vous à votre enfant au quotidien ?
  2. Partagez cet article avec vos amis sur Facebook en cliquant sur le bouton « F » à votre gauche… pour que d’autres parents y trouvent de l’inspiration pour ces toutes petites actions au quotidien qui construisent la confiance en soi de nos enfants 🙂

 

Crédit photo : Konstantin Yuganov

1 comment on “Réussite : donnez des ailes à votre enfant !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *