Candidats ecole exceptionnelle
Qu’est-ce qu’une école exceptionnelle au 21ème siècle ?

Les 3 candidats qui répondent ne sont pas candidats à l’élection présidentielle – oups pardon pour le détournement ! Mais puisque la question de l’école n’a pas été abordée dans le débat de mercredi, je comble cette cruelle absence aujourd’hui 😉

Il s’agit des candidats à un poste de directeur des études dans une prestigieuse école internationale. Une école qui scolarise des enfants de la maternelle au lycée.

Autant dire des personnes parmi les plus qualifiées et informées aujourd’hui, à l’échelle mondiale, des tendances de l’école, de ce qui dessine l’école de demain.

L’épreuve était originale : un grand débat d’1 heure où les 3 candidats étaient appelés à s’exprimer devant un auditoire de parents.

Oui, oui, vous avez bien lu, un auditoire de parents : ils étaient invités à s’exprimer sur le choix du prochain directeur des études de l’école de leurs enfants…

J’assistais à ce grand oral avec deux amies francophones. Et pour tout vous dire, cette heure d’échanges a été le choc à l’origine directe de la création de Parents du 21ème siècle. A la fin de cet oral, mes amies et moi nous sommes regardées sans voix, partagées entre admiration et inquiétude.

Une école exceptionnelle
Réussir, s’épanouir, explorer le monde

Admiration parce qu’une éducation exceptionnelle est bel et bien en train d’émerger à l’échelle internationale.

Cette école dont tous les parents rêvent, où les enfants réussissent, s’épanouissent, sont préparés à trouver leur place dans le monde.

Inquiétude parce que, par comparaison, notre école publique française semble en passe de devenir une éducation de seconde classe.

Un système éducatif qui évolue à petits pas et souvent avec réticence vers un changement souhaitable, quand les écoles sur le chemin d’une éducation exceptionnelle font penser à des locomotives lancées à pleine vitesse.

Maintenant, il n’est pas dans ma nature de rester dans l’inquiétude sans rien faire, de rechercher une école exceptionnelle pour mes enfants sans me préoccuper des autres.

Je suis fondamentalement optimiste et convaincue que nous avons les ressources en France pour offrir cette éducation exceptionnelle à tous les enfants. Et leur ouvrir ainsi en grand les portes du monde de demain.

La parole aux candidats !


La question posée aux candidats était donc : Qu’est-ce qu’une école exceptionnelle ? Leurs réponses en 7 points clés !

1. Un enseignement individualisé

Une école exceptionnelle offre un enseignement personnalisé : les cours sont construits pour répondre aux besoins et assurer la réussite de chaque enfant. Fini les cours magistraux, standardisés, dispensés de la même façon à tous les élèves.

2. Un enseignement adapté au 21ème siècle

Personne ne sait aujourd’hui quels métiers exerceront les élèves d’aujourd’hui quand ils entreront sur le marché du travail. Que devront-ils savoir ? Quelles compétences devront-ils maîtriser ? Personne ne le sait.

Dans ce contexte extrêmement incertain et changeant, une école exceptionnelle se doit de transmettre à ses élèves des compétences transférables qui leur permettront d’être à l’aise et en réussite dans toutes les situations nouvelles qu’ils rencontreront. Ces compétences sont :

  • coopération
  • esprit d’équipe
  • flexibilité
  • capacités d’adaptation
  • créativité
  • résolution de problèmes
  • aimer apprendre
  • pensée critique
  • communication
  • éthique

3. Une école inclusive

Une école exceptionnelle doit être inclusive. C’est-à-dire qu’elle doit être capable de tenir compte des besoins de tous ses élèves. Pourquoi ?

D’abord, parce que cela fait partie de sa promesse de faire réussir TOUS les élèves et pas seulement ceux qui réussissent spontanément dans le moule scolaire traditionnel.

Ensuite, parce que faire une place aux enfants différents améliore la qualité de l’éducation pour tous les élèves. Les enfants différents sont en effet ceux qui posent question aux méthodes traditionnelles d’enseignement et ils obligent – pour peu que l’on se donne pour mission de les faire réussir eux aussi – à expliquer différemment, à revoir ses méthodes, à chercher de nouveaux outils… qui vont bénéficier à tous.

Enfin parce qu’inclure les enfants différents enrichit la vision du monde de tous les enfants. Cela leur apprend à mieux percevoir la diversité de la société dans laquelle ils grandissent, à coopérer avec des personnes différentes d’eux. Cela les prépare à devenir des adultes, des citoyens, des leaders socialement responsables

4. Des parents partenaires

Les écoles exceptionnelles considèrent les parents comme des partenaires. Car elles pensent que l’école et les parents partagent un objectif commun : agir dans le meilleur intérêt des enfants.

Une école exceptionnelle se doit d’accompagner les parents dans leur rôle, par exemple en leur offrant des ateliers pratiques. Pourquoi ? Il ne s’agit pas que l’école se substitue aux parents, ni leur dise quoi faire à la maison. Il s’agit au contraire, dans un monde qui évolue très rapidement et où les parents sont extrêmement sollicités dans leurs autres rôles – en particulier professionnel – de leur proposer des outils pour les aider dans leur rôle de parents. L’objectif est de travailler ensemble, main dans la main – sans posture d’autorité ou de hiérarchie – pour favoriser la réussite et l’épanouissement des enfants.

5. Des enseignants passionnés

Une école exceptionnelle cherche 4 attitudes chez les enseignants qu’elle recrute :

  • Aimer les enfants, aimer enseigner, prendre soin des élèves placés sous leur responsabilité
  • Connaître son sujet, être animé d’une passion contagieuse pour sa matière
  • Coopérer. Il ne s’agit pas d’un esprit collégial où les enseignants parlent ensemble de leur travail. Mais d’un réel travail d’équipe entre enseignants, entre les enseignants et l’administration : on planifie, on travaille et on évalue ensemble
  • Travailler sans compter ses heures
Prof passionné
Un enthousiasme contagieux !

En résumé, une école exceptionnelle cherche chez ses enseignants les qualités qu’elle veut transmettre à ses élèves : enthousiasme pour apprendre, créativité, esprit critique, collaboration…

Si les écoles exceptionnelles sont exigeantes avec leurs enseignants, elles se préoccupent beaucoup de leur bien-être, de leur donner envie de rester au sein de l’école année après année.

Pour cela, elles misent sur l’encouragement, le coaching, le mentoring, la formation et le développement professionnel. Elles prennent soin également de créer un esprit d’équipe ouvert et chaleureux entre les enseignants.

6. Un réseau d’écoles exceptionnelles

Etre une école exceptionnelle, c’est s’interroger et agir sans relâche pour toujours améliorer la qualité de son enseignement, impliquer les enfants, susciter leur enthousiasme pour apprendre, nourrir leur curiosité. Car quand la curiosité s’éteint, c’est le premier moteur de l’apprentissage qui cale.

Pour cela, les écoles exceptionnelles travaillent… entre elles ! Elles se rencontrent, coopèrent à l’échelle mondiale. Elles s’observent : où sont les meilleurs programmes ? Où sont les meilleures initiatives ? Cela se fait non pas dans un esprit de compétition, mais dans un esprit de coopération entre écoles d’excellence. Chaque école avance à sa façon et partage avec les autres ses meilleures initiatives.

Remarque : J’ai pu constater la réalité de cette coopération entre les écoles en participant à un groupe de travail sur la méditation. Une des premières étapes a été d’envoyer une enquête aux écoles plus avancées sur le sujet. Leur taux de réponse a été de 100% avec des commentaires détaillés qui ont considérablement enrichi le projet initial. 

7. Faire appel aux entreprises

Il s’agit d’un sujet nouveau, dont peu d’écoles se sont emparées. Mais une réflexion de fond a lieu actuellement : dans un objectif de préparer les enfants au monde qui les attend demain, comment mieux utiliser les ressources qu’offrent les entreprises ? Comment ces dernières pourraient-elles proposer des challenges de la vie réelle, qui viendraient enrichir le cursus des élèves ?

Comment ça se passe chez vous ?

Ce grand oral vous fait réagir ? Des idées, des propositions, des commentaires ? Je vous invite maintenant à faire 2 choses :

  1. Laissez un commentaire pour partager votre avis
  2. Partagez cet article avec vos amis en cliquant sur un des boutons à gauche du texte… pour que plus de parents prennent conscience de la révolution de l’école qui est en train de se jouer ! 

Crédit photo : 20 Minutes, goodluzElnurE. Zacherl

 

4 comments on “Qu’est-ce qu’une école exceptionnelle ? 3 candidats répondent”

  1. Une video realisee par l’ecole de mon fils d’une conference sur « Steam » en pre-K. Je n’ai pu la regarder en entier mais au moins au depart, elle evoque ton point 2, et la problematique de l’ecole de preparer a des metiers qui n’esxistent pas encore. A l’autre bout du monde, on a les memes problematiques 🙂

    http://www.ustream.tv/recorded/99992390

    • Bonjour Claire,

      Merci pour ce partage !

      Pour ceux qui ne connaissent pas encore, STEM c’est le mot américain pour Sciences – Technologie – Sciences de l’ingénieur – Maths. Sous une impulsion récente, STEM a été transformé en STEAM pour y ajouter les arts et le design, leur reconnaissant un rôle prépondérant dans l’innovation au 21ème siècle, comme les sciences et la technologie ont tiré l’innovation au 20ème siècle.

      Ton fils a de la chance d’être scolarisé dans une de ces écoles aux Etats-Unis, et elles sont de plus en plus nombreuses là-bas, qui réalisent que préparer les enfants à réussir des tests standardisés n’est pas une façon super efficace de les préparer au monde de demain 😉

      A bientôt sur Parents du 21ème siècle,
      Magali.

  2. Bonjour Magali,

    Merci pour cet article qui malgré la comparaison alarmante entre la locomotive lancée à pleine vitesse des écoles exceptionnelles et la lenteur des petits pas du système éducatif français, permet de constater que dans le système éducatif public en France, la plupart des 7 points clés décrits ci-dessus existent … plutôt coexistent avec des aspects inadaptés qui empêchent justement les grands pas.

    A savoir …

    Enseignement individualisé :
    Les classes sont surchargées mais les enseignants sont volontaires. Une collaboration entre élèves simplifierait la démarche.

    Enseignement adapté au 21e siècle :
    Ces enseignements sont mis en oeuvre, mais sont noyés par un nombre d’heures de cours trop élevés et des cours mal positionnés : faire travailler des ados dès 8 heures du matin est une aberration par rapport à leur rythme de sommeil.
    Les ados sont sous pression par un système de notations qui sanctionne au lieu de donner le goût d’apprendre.

    Ecole inclusive :
    Certains collèges accueillent des autistes et les autres élèves peuvent devenir leur tuteur, mais cela reste rare, et les enfants ont malheureusement souvent peur ou pas envie de s’occuper d’un enfant différent.

    Parents partenaires :
    Les parents sont débordés par leur travail et leur gestion du quotidien, fait particulièrement aggravé pour les parents solos, qui se sentent stigmatisés parce la société qui leur demande d’assurer sur tous les plans.

    Enseignants passionnés :
    Beaucoup le sont encore, mais comment dire … ils sont payés une misère par rapport à l’investissement nécessaire pour faire face à des enfants en plein questionnement et des parents parfois démissionnaires.

    Bref, je crois que c’est à chacun de nous, parents (d’élèves) ou pas, d’essayer de faire entrer dans l’école publique des informations qui permettront de faire avancer l’équipe pédagogique.
    Ou faire en sorte que les écoles à pédagogie alternative deviennent légion et soient abordables financièrement pour tous les ménages.

    Mon expérience de parent d’ados : j’essaie de compléter avec mes connaissances et mes recherches sur les différents sujets, les enseignements acquis par mes enfants à l’école publique.
    J’encourage mes enfants à apprendre à coopérer, ne pas juger et condamner, réfléchir, communiquer, tester des solutions …
    Travail de Titan mais vraiment enrichissant pour la vie familiale 🙂

    • Bonjour Carole,

      Un grand merci pour ton commentaire sur les progrès de l’école française, qui ne doivent pas être négligés. Et sur le rôle très difficile des parents aujourd’hui : piliers de la réussite scolaire de leurs enfants – notre système scolaire est le plus inégalitaire dans le monde des pays développés, rendant la transmission par les parents un facteur clé de leur succès – et en même temps ultra sollicités par nos autres rôles, professionnel notamment. Je suis 100% d’accord avec toi, en tant que parents, nous avons malgré ces difficultés un rôle à jouer pour que l’école bouge.

      Maintenant, mettre en lumière les progrès de notre école publique ne doit pas nous conduire à sous-estimer le retard que nous sommes en train de prendre par rapport aux meilleurs systèmes éducatifs mondiaux. Ce retard s’accroît d’années en années et nous devons à nos enfants d’agir maintenant pour leur préparer l’avenir qu’ils méritent 🙂

      A bientôt sur Parents du 21ème siècle,
      Magali.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *