« Une autre école pour mon enfant » aux côtés de Céline Alvarez

 

Jeudi 15 décembre à 9h, j’ai eu le privilège d’être invitée de la Maison des Maternelles ! Merci à tous pour vos nombreux messages d’encouragements et de félicitations 🙂 

Vous trouverez l’enregistrement de l’émission en fin d’article

Le thème de l’émission : « Une autre école pour nos enfants. Montessori, Steiner, Freinet… Vous avez souhaité que votre enfant profite, à l’école, des apports d’une pédagogie différente. Pourquoi ? En quoi ces méthodes influencent-elles votre façon d’éduquer votre enfant ? »

En direct et aux côtés de Céline Alvarez, j’y ai témoigné de mon expérience de parent dans une école du 21ème siècle. Une école qui prépare les enfants à réussir et s’épanouir dans le monde de demain, en leur transmettant notamment les 6 attitudes de la réussite.

C’est cette expérience qui inspire largement les articles, idées et astuces que je partage avec vous chaque semaine !

Je vous laisse imaginer à quel point j’étais enthousiaste et joyeuse de faire connaître cette expérience à de nouveaux parents… et à quel point j’étais stressée aussi par ce 1er passage à la télé 😉

Mais surtout, j’ai été ravie de la rencontre avec Céline Alvarez, une des personnalités d’un renouveau de l’école en France. Car ses travaux établissent un lien entre l’école du 21ème siècle qui se dessine à l’étranger et ce qui pourrait être fait pour nos enfants en France.

J’ai été touchée par l’amour et le respect des enfants qu’elle dégage, bien loin du portrait qu’en dressent ses détracteurs. De son propos au cours de l’émission et dans nos discussions qui ont suivi, je retiens 3 points clés :

1. Les résultats spectaculaires des enfants de sa classe sont une conséquence, pas un objectif à atteindre

A 5 ans, les enfants savent lire, manipulent avec aisance des grands nombres, additionnent, soustraient… faut-il le rappeler dans une école située en ZEP et plan violence. Céline Alvarez insiste sur le fait que ces résultats n’étaient pas l’objectif de sa pédagogie. Ils sont une conséquence de l’environnement favorable aux apprentissages qu’elle a mis en place.

C’est un point essentiel : oui, il existe des tas de méthodes pour faire des enfants des singes savants, des petits génies dès la maternelle. Mais il est scientifiquement mesuré que ces méthodes envoient les enfants droit dans le mur.

Ce qu’a réalisé Céline Alvarez est différent : elle a mis en place un environnement riche, stimulant, chaleureux, laissant les enfants libres de choisir eux-mêmes leurs activités. Et c’est dans ce climat de confiance que les enfants se sont épanouis et ouverts aux apprentissages scolaires au-delà de ce qui était attendu.

2. La « méthode Céline Alvarez » n’est pas LA méthode

Les détracteurs de Céline Alvarez ont lourdement insisté sur ce point ces derniers mois : voici une donneuse de leçon, qui arrive avec une méthode miracle à laquelle tous les enseignants de France devraient se convertir.

Une critique qui serait valable si elle ne tournait à vide. Céline Alvarez a longuement insisté pendant l’émission sur le fait que la méthode qu’elle a employée n’est qu’une parmi d’autres. Nous disposons aujourd’hui – en particulier grâce aux neurosciences – d’un savoir nouveau sur la façon dont les enfants apprennent, sur les compétences à développer en premier. Mais à partir de là, toute une variété de méthodes sont possibles, du moment qu’elles supportent le développement de ces compétences.

Une vision des choses bien en phase avec l’école du 21ème siècle : celle-ci ne s’accroche pas à une méthode unique, mais fait appel à une pluralité d’approches éducatives, d’outils auxquels les enseignants sont formés et dans lesquels ils piochent selon les besoins des enfants et selon leur propre sensibilité, selon leur style d’enseignement.

3. L’importance du lien humain

A l’antenne, Céline Alvarez a insisté sur l’importance d’un lien chaleureux, encourageant entre l’enseignant et les enfants. Ce qui était moins visible à l’écran, mais qui m’a frappée ensuite, c’est aussi l’importance qu’elle accorde au lien entre enseignant et parents. Ce qu’elle a mis en place à Gennevilliers, c’était un véritable partenariat entre l’enseignant et parents.

L’enregistrement de l’émission de la Maison des Maternelles, c’est par ici (Partie 1/2) :

Et la suite ici (Partie 2/2) :

Recherches utilisées pour trouver cet article : les maternelles alexandra briand

2 comments on “Mon intervention à la Maison des Maternelles !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *